Au début de la guerre, Adrienne est employée municipale à Montreuil sous-bois. 

Le parti communiste est dissous. Elle entre dans la clandestinité. En 1941, Adrienne est agent de liaison et s’installe dans le XIIe arrondissement. Elle est enceinte ; arrêtée, elle est internée à Fresnes avec son bébé, puis emprisonnée à Rennes, dans le quartier des droits communs.

Après un an de prison, elle s’installe dans une loge d’immeuble et continue sa résistance. A la libération elle réintègre son poste d’employée à la Mairie de Montreuil. 

En 1953, elle est conseillère générale de la Seine, et à partir de 1968 de la Seine Saint Denis. 

Adrienne Maire est décédée le 22 janvier 2008, à Montreuil, à l’âge de quatre-vingt-dix-huit ans.  

Adrienne Maire