Françoise Zavadil Robin

Françoise Zavadil-Robin est d’origine tchèque. Bien avant la guerre, ses parents hébergent des amis qui fuient l’Allemagne nazie et s’installent aux Etats-Unis.

Françoise fait partie du groupe Manipule, spécialisé dans le renseignement, qui dépend du B.C.R.A (de Londres)

Françoise a 19 ans, elle est chef de son groupe, et recrute des agents qui effectuent des missions, repère des convois ferroviaires et transporte les fonds nécessaires au fonctionnement du réseau.

En septembre 1943, elle échappe aux nombreuses arrestations qui touchent le réseau et parvient à sauver de nombreux documents qu’elle fait parvenir à la centrale de Manipule.

Le 30 novembre 1943, Françoise est arrêtée avec ses parents à Conflans Sainte Honorine. Ses parents sont relâchés. Françoise est interrogée et internée à Fresnes. Elle subit de rudes interrogatoires rue des Saussaies. 

Elle est déportée à Ravensbrück le 31janvier 1944. Elle est envoyée dans plusieurs commandos de travail. 

En avril 1945, elle subit la Marche de la Mort qui la conduit de Hannovre à Bergen-Belsen. Malade du typhus, elle échappe de peu à la mort.

« Ce sont les morts qui comptent, on ne leur rendra jamais assez hommage » me dit-elle.