Dès 1940, Lise London devient membre du Mouvement des Femmes Patriotiques d’Ile de France. Août 1942, en plein Paris, debout sur l’étal d’un marché, Lise lance un appel à la résistance, à la lutte armée ! Ce qui lui vaudra le surnom de Mégère de la Rue Daguerre ! 

Elle est arrêtée et emprisonnée. Avant la guerre elle a épousé Artur London. Ils ont une petite fille. Lorsque Lise est arrêtée, elle est enceinte de son deuxième enfant.

Le 3 avril 1943, elle accouche en prison d’un petit garçon prénommé Gérard. 

Début mai 1944, alors qu’elle est emprisonnée à Rennes son fils est conduit chez ses parents. 

Lise est déportée à Ravensbrück. En Juillet 1944, elle est conduite au commando d’Hazag-Leipzig. Elle est chef de block, cette situation lui permet de soulager ses camarades de détention les plus faibles. Lise subit la Marche de la Mort. Elle s’évade avec des camarades. Elles sont reprises par les allemands, s’échappent à nouveau et iront à pied jusqu’à Leipzig.

Lise rentre à Paris dans un convoi de prisonniers, le 25 mai 1945.

Lise London est morte à Paris en avril 2012 à l’âge de 96 ans.

Lise London